in

Le poète Douglas Zamor s’offre un 6e recueil.

Paru chez les éditions Floraison, “À l’ombre de la mondialisation” est le sixième recueil du poète Douglas Zamor. La vente signature de ce livre d’une cinquantaine de pages dont la première partie est un poème et la seconde une lettre ayant pour titre “lettre à la bonne femme”, a eu lieu au Jaden Sanba, le 11 mars 2020.

Dans une entrevue accordée à la rédaction de Symbiose, le jeune poète originaire de Port-de-Paix connu sous le sobriquet Dou’Z, affirme que “À l’ombre de la mondialisation” est un cri de résistance mais aussi un cri d’amour. « Je veux dénoncer l’exploitation à outrance qui se fait dans le monde par les capitalistes. Donc ce poème est pour dire assez. C’est aussi un cri d’amour pour mon pays ainsi que pour l’humanité », déclare l’aspirant Sociologue qui a publié “L’haleine des saisons pleines” en 2014.

En marge de la vente signature du livre de Douglas Zamor au Jaden Sanba, le normalien et photographe Wilbert Fortuné a prononcé une conférence autour du thème “Ce que la littérature peut pour nos maux”. Selon le normalien, la littérature est une arme de combat qu’on peut utiliser pour dénoncer le mauvais fonctionnement de la société. Par ailleurs, Wilbert Fortuné croit que la littérature à elle seule ne peut pas changer Haïti.

What do you think?

Adely Moliere

Written by Adely Moliere

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

0

Blondedy Ferdinand – Ou Sou May [official video]

“Rap Pou God”: Des rappeurs haïtiens expriment leur gratitude à Dieu.