in

“La photographie à Hinche, entre outil d’expression et moyen d’intégration sociale pour les jeunes”

Basiquement, la photographie est la technique permettant de fixer des images grâce à la lumière.
Passion pour certains, métier pour d’autres, et pour tous moyen simple d’enregistrer les souvenirs, la photographie est devenue presque incontournable aujourd’hui dans les pratiques quotidiennes de l’homme.
En Haiti ces dernières années, la photographie est une discipline très en vogue, (fotografi ap mennen nan peyi a). De ce fait, on retrouve de plus en plus de photographe un peu partout à travers le pays; et la grande majorité d’entre eux sont des jeunes.

Mettons un peu l’accent sur Hinche
.

Il y’a quelques années dans cette ville, la pratique de la photographie n’était pas l’affaire des jeunes. Mais de nos jours c’est justement le contraire que l’on constate. Ce sont les jeunes qui sont photographes, ce sont eux qui ont une clientèle, ce sont eux qui ont des contrats pour prendre les photos partout dans la ville et en toute occasion. Parmi ceux qui s’adonnent à la photographie, chacun à sa propre motivation, son propre objectif. Mais par dessus tout, on peut le constater aussi que la pratique de la photographie permet à tous ces jeunes de s’intégrer socialement. Alors, dans le but de valoriser le travail de ces jeunes talentueux tout en essayant de mieux comprendre leur dynamique de travail et ce qu’apporte la photographie dans leur vie, le deuxième épisode de la série de court métrage documentaire “Sak Gen Nan Ench?”, se portera sur la photographie à Hinche. “La photographie à Hinche, entre outil d’expression et moyen d’intégration sociale pour les jeunes”, est le titre de ce court métrage signé Djimy Ducasse et produit par Symbiose, dont la sortie est prévue pour le 29 avril 2019.

Djimy Ducasse
Co-fondateur et Directeur Général
de Symbiose

What do you think?

Avatar

Written by Marly Edouard

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

0

“Causerie autour de tasse de thé et collecte de livres”, une bonne occasion pour lancer officiellement Miss-initiatives en Haïti.

Avè’m li prale – Yani