in

Vers la quatrième édition du festival CINE-COLO-Haïti.

CINECOLO-Haïti, se déroulera du 1er au 8 juin 2019 sur tout le territoire du pays.

La quatrième édition du festival de film documentaire sur l’environnement, CINECOLO-Haïti, se déroulera du 1er au 8 juin 2019 sur tout le territoire du pays. Cet événement devrait eu lieu en février 2019, mais il a été reporté à cause des turbulences politique du début de l’année, selon ce qu’a fait savoir Samuel Jozil, Vice-président du festival CINECOLO-HAITI.

CINECOLO est un mariage entre le cinéma et l’écologie. Ce festival est l’un des projets-phares de la « Maison Verte d’Haïti », une association environnementale visant à fournir aux jeunes une alternative face à la dégradation du milieu naturel.

C’est un festival de film documentaire qui traite seulement les questions environnementales. Depuis un certain temps, les problèmes climatiques sont toujours au centre des discussions dans le monde, alors c’est dans cette perceptive que la « Maison Verte d’Haïti » a pris naissance afin d’éduquer la population haïtienne sur les questions environnementales. « Notre objectif est de sensibiliser la population sur la problématique de l’environnement. C’est pour cela que nous utilisons le 7e art pour pouvoir atteindre l’objectif visé » explique le vice-président du festival.

Si l’année dernière la troisième édition était déroulée autour du thème « Gouvernance locale et gestion de l’environnement », alors, celui de la quatrième édition est   » Un projet de territoire pour des cadres de vie durable ». Ce thème se porte sur l’aménagement du territoire et la biodiversité » soutient Samuel Jozil. Il affirme par ailleurs que cette année le festival mettra l’accent sur le volet touristique. C’est pourquoi qu’il aura une visite de découverte au lac Azuéï, lors de la journée de l’écocitoyenneté qui se tiendra au lycée de l’amitié de Ganthier.

Chaque année les organisateurs de CINÉCOLO-HAITI désignent une personnalité qui s’engage pour l’amélioration des conditions environmentales, comme invitée d’honneur au festival. Cette année, c’est la directrice de l’Agence de Développement Durable d’Urbanisme et d’Aménagement de Martinique (ADDUAM), Joëlle TAÏLAMÉ qui sera l’invitée d’honneur. Tandis que l’ancien ministre haïtien de l’environnement, l’agronome Jean Vilmond HILAIRE, membre de la Fédération des Amis de la Nature et de la Fondation Macaya, sera président d’honneur pour cette édition de CINECOLO-Haiti.

Par ailleurs, cette édition mettra ses projecteurs sur des écologistes militants, des spécialistes et citoyens engagés dont Claude PREPETIT, Jean André VICTOR, Marie-Christine STEPHENSON, Paul Judex EDOUARZIN, René DUROCHER et La Femme engagée, militante écolo, Jane WYNNE. Cette dernière est la Manager de «Wynn farm », l’une des plus importantes fermes écologiques d’Haïti. Fréro PIERRE le réalisateur du film-documentaire : Goudougoudou, malè pandye sou kot Nò peyi dAyiti, sera aussi de la partie. Son documentaire sera projeté lors de ce festival.

« Il n y a pas assez de cinéastes haïtiens qui travaillent sur environnement, regrette le Vice-président du festival CINECOLO-HAITI. Faute de réalisations sur le problème de l’environnement en Haïti, les organisateurs ont fait appel à des partenaires étrangers pour leur venir en aide. « Caraïbes sauvages » de Franck Decluzet, « De Kiskeya à Ayiti, mais où sont passés nos arbres? » réalisé par Mario Delatour, et « Il faut sauver le plus grand Poisson du monde » de Thierry Robert en collaboration avec René Heuzey; sont entre autres les principaux films qui seront projetés lors du festival.

En plus des projections de films documentaires traitant des sujets sur l’environnement, il y aura également au menu du festival, des conférences-débats et des séances d’animations-sociales dans différentes écoles à travers le pays. La cérémonie d’ouverture de CINÉCOLO-HAITI se tiendra le 1er juin à l’hôtel le plaza au champs-de-mars. Mais les activités se dérouleront dans différentes villes du pays, dont les cayes, Jérémie, Gonaïves … Les projections à travers les villes de province se feront en partenariat avec les Alliances Françaises, et « Ciné lari a » de l’Institut Français en Haïti (IFH). Et l’accès aux activités comptant pour cette quatrième édition de CINÉCOLO-HAITI, seront gratuits précise Samuel Jozil.

What do you think?

Avatar

Written by Marly Edouard

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

0

Mennen’m – SEN-C [official audio]

Le Rotaract: son histoire, sa mission et son mode d’organisation.